top of page
  • Photo du rédacteurTchouk'Bulle La Gruyère

Un record du monde et 211 arbres plantés

Le comité d’organisation de «Play to Plant», l’événement qui visait à faire un match de 26h non-stop fin janvier à Bulle, tire un bilan positif. Quelque 120 tchoukeur-euse-s de tout âge se sont réuni-e-s pour s’adonner à leur passion dans une ambiance chaleureuse et conviviale, réalisant ainsi le record du monde du match de tchoukball le plus long. En récoltant des fonds pour la plantation de 211 arbres, la manifestation a aussi su sensibiliser les joueur-euse-s et visiteur-euse-s à l’urgence climatique.


Fondé en 2012 par quatre Gruériens, le club de Tchouk’Bulle fête ses 10 ans lors de la saison en cours. Pour cet anniversaire, il a invité tous les clubs suisses de tchoukball à un match de 26h qui s’est tenu du samedi 28 janvier à midi à dimanche 29 janvier 2023 à 14h à la salle de sport de la Condémine Ouest à Bulle. 121 tchoukeur-euse-s principalement de la Suisse romande et de tout âge (allant de 10 à plus de 60 ans) se sont rendu-e-s à Bulle.


Du tchoukball par pur plaisir

Le match a opposé deux équipes constituées chacune des différents clubs et équipes suisses inscrits. Le mélange non seulement de plusieurs générations autour d’un ballon, mais aussi de différents niveaux ainsi que le fait de n’avoir qu’un seul but commun – le record du monde – a été salué par les participant-e-s à la manifestation. «C’est un retour aux sources du tchoukball» se félicite Marc Ulrich, président de Tchouk’Bulle et co-initiateur du projet. Peu d’importance a été attribué au résultat final de 1551-1481 bien qu’il paraisse plutôt inhabituel pour un score sportif. Cette manifestation a évité la pression d’un classement ou de recherche de résultat.


L'équipe de Tchouk'Bulle après l'établissement du record du monde

Un sport rassembleur

«Play to Plant» a permis aux plus jeunes tchoukeur-euse-s de jouer et d’apprendre des plus expérimenté-e-s. «La motivation de certains jeunes a clairement augmenté depuis Play to Plant» confirme Jérôme Chopard, entraîneur de l’équipe juniors de Bulle. Mais la manifestation a aussi mené à des retrouvailles d’ami-e-s de longue date, comme cet ancien joueur de tchoukball établi à Anzère qui, en lisant «La Gruyère», a pris connaissance du projet de Tchouk’Bulle. Il a fait le déplacement à Bulle en espérant revoir de vieux ami-e-s – et il n’a pas été déçu: Quelle joie de retrouver d’anciens collègues et surtout Michel Favre, co-fondateur du tchoukball!


Plus de visibilité pour le tchoukball en Gruyère

Soutenant la manifestation «Play to Plant» notamment avec la mise à disposition gratuite de la salle de sport, la commune de Bulle a été très enchantée par le dynamisme du club. Dorénavant, les lignes de tchoukball feront partie du marquage standard dans les salles bulloises et l’équipement y relatif (cadres, ballons) sera revu. Reste à espérer que la reconnaissance internationale du record du monde aura d’autres répercussions positives sur le tchoukball.


Manifestation placée sous le label de la durabilité

Outre l’aspect sportif, «Play to Plant» a été organisé dans l’esprit du développement durable. Ainsi, les boissons (sirops et thé) et la nourriture (sandwichs jambon et végétariens, fruits) proposées étaient produites par des partenaires locaux, un système de vaisselle recyclable a été mis sur pied et les déchets minimisés au maximum. De plus, une récolte de fonds permettra la plantation de 211 arbres en collaboration avec l’organisation à but social et environnemental Almighty Tree basée à Marly. Ainsi, Tchouk’Bulle vise à compenser une partie des émissions CO2 produites lors de ses déplacements pour les tournois et matchs de championnat, coupe et autres manifestations.


Une petite forêt tchoukballistique dans le canton de Fribourg

La plantation des arbres sponsorisés tant par des particuliers que par des entreprises est planifiée pour cet automne dans le canton de Fribourg. Un collège d’expert-e-s évalue actuellement plusieurs secteurs afin de sélectionner la zone la plus judicieuse pour y faire grandir les 211 arbres. Le comité d’organisation prévoit une sortie du club cet automne qui mènera dans la zone choisie afin de contempler l’un des résultats de la manifestation d’envergure «Play to Plant». Il en va sans dire que les personnes ayant soutenu le projet pourront également rendre visite à «leur» arbre sur sol fribourgeois.


Remerciements aux partenaires

Le comité d’organisation tient à remercier particulièrement toutes les entités qui ont collaboré sur ce projet, à savoir la Ville de Bulle, Almighty Tree, Banque Cantonale Fribourgeoise, Richard Conseils & Associés SA, Swisspro SR SA, MG Constructions Industrielles SA, Dany Sport SA Marly, Tchoukball Promotion, Bâloise Assurance, SECU-R, ForêtFribourg, Mooser Luca Bureau technique et menuiserie, Morel SA, Migros Bulle, Henniez, Au Parfum des Saisons Bulle, Georges Sauter SA, Pharmacie du Levant Bulle, Panathlon Club Bulle, Hypnose et Sophrologie Natacha Ulrich, Chloé Renaud, Swiss Tchoukball ainsi que tou-te-s les donateur-trice-s privé-e-s, équipes inscrites et personnes présentes.


Quelques photos de l’événement sont à trouver en ligne via ce lien.

Trouvez également toutes les informations en ligne : www.tchoukbulle.ch/play-to-plant


Play to Plant en quelques chiffres

168 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page